Les messages de Mgr Nault pendant la pandémie du coronavirus – mise à jour 25 mars 2020- à l’occasion de la solennité de l’Annonciation

Message de Mgr Jean-Philippe Nault
à l’occasion de la solennité de l‘Annonciation

25 mars 2020

Regardez bien aujourd’hui, le Soleil se lève…

Bien sûr, comme tous les jours notre étoile familière et réconfortante va venir réchauffer et
éclairer notre planète… Mais aujourd’hui, il s’agit d’une lumière bien plus belle encore, bien
plus puissante et surtout bien plus aimante… Aujourd’hui, le Sauveur vient illuminer notre
monde et plus spécifiquement chacun de nous…
On pourrait commenter ainsi ce que nous célébrons en ce jour, l’Annonciation. Dieu vient
demander à une humble jeune fille si elle accepte de devenir la Mère du Sauveur, c’est-à-dire
si elle accepte de donner au monde le Sauveur, son fils Jésus. Et Marie dit “Qu’il me soit fait
selon Ta parole…”. Marie dit Oui, par amour de Dieu et par amour de son peuple. En disant
Oui, Marie fait se lever celui qui se définira lui-même comme “la lumière du monde”, Jésus.

En ce jour de fête où nous faisons mémoire de cet événement si simple et si merveilleux… Nous sommes
tous, nous aussi, invités à dire Oui à Dieu. À accueillir Sa parole, à Lui faire confiance, à l’aimer toujours
davantage, à Lui parler…

Nous qui sommes confinés, qui connaissons l’angoisse pour nos proches ou pour notre monde touché par la pandémie, nous sommes invités à nous tourner vers Dieu avec confiance… et à lui dire, avec Marie, “Qu’il me soit fait selon Ta parole”, ou comme nous y invite le Saint Père en ce jour dans la prière du Notre-Père que nous réciterons tous ensemble à 12h, à redire “Que Ta volonté soit faite…”.

Non par résignation ou par peur, mais par amour, c’est à-dire dans la confiance…

Oui, la Lumière du monde s’est levée en ce jour. Oui, le Sauveur du monde est là… Il vient nous sauver du péché, du mal, et de tout ce qui y conduit… Levons les yeux vers Lui, n’ayons pas peur, gardons les yeux fixés vers le Ciel, c’est-à-dire vers la Vie avec Dieu pour laquelle nous sommes tous fait. Notre Espérance est là, notre Joie est là, notre Foi est là…

En ces heures douloureuses pour chacun de nous, difficiles et bien terribles, je vous redis ma proximité par la prière. Ensemble, avec la Vierge-Marie, tournons-nous avec confiance vers Dieu. Accueillons-Le dans sa Parole, dans le secret de nos coeurs, personnellement et
communautairement. Sachons, humblement mais avec joie, Lui dire : “Seigneur, tu sais bien  que je t’aime, alors je te fais confiance et je m’abandonne à Toi”.

Que Notre-Dame nous garde et nous accompagne en ces heures. Courage le Soleil se lève !
Restons unis et reliés par la prière et l’amitié ; que tous ces liens qui nous unissent se
purifient, se simplifient et fleurissent… car la Lumière est là !

Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne

PS : N’oublions-pas ce soir de nous unir à tous les catholiques de France à 19h30… pour prier
Marie avec le chapelet [à l’heure que nous pourrons], et avec Elle nous tourner vers Dieu et
lui dire “OUI”.
Que notre prière rejoigne ceux qui souffrent, les malades et les soignants, les défunts et leur
famille ; portons-nous les uns les autres, nous les chrétiens de ce diocèse.

 

Message de Mgr Jean-Philippe Nault
En la fête de Saint Joseph

19 mars 2020

Chers amis du diocèse de Digne,

 

Nous fêtons aujourd’hui Saint Joseph…
Alors Bonne fête de Saint Joseph à chacun !
Saint Joseph… nous connaissons sa proximité avec Marie et avec Jésus et les difficultés qu’il
dut surmonter. Qui mieux que lui peut nous aider en ces heures à nous rapprocher d’eux, à
vivre quotidiennement avec eux, et à mieux traverser les épreuves ?
Nous le fêtons dans un contexte bien particulier et douloureux. Nous voici en “retraite forcée”
en ce temps de carême. C’est le temps du désert… et cette année nous allons l’expérimenter
de façon concrète, certainement rude mais, je le souhaite aussi, fructueuse.
Saint Joseph est le saint parton de notre Église, de notre vie spirituelle et de la bonne mort…
En ces temps d’épidémie, il est un bon intercesseur, un “grand frère” qui nous aide et nous
garde. N’hésitons-pas à nous tourner vers lui et à le prier avec confiance !

Aujourd’hui je vous propose [en communion avec toute l’Église de France] de lui confier tout
particulièrement les malades, les mourants et leur famille, et bien sûr le personnel soignant
si dévoué en ces jours. Que notre prière, malgré l’isolement, rejoigne chacun et qu’elle nous
réunisse au-delà de nos lieux de confinement. Une grande communion d’intercession et une
fraternité de prière va ainsi nous réunir ! Nous pouvons le prier ainsi seul chez nous, en couple
ou en famille, mais en union les uns avec les autres, avec notre communauté paroissiale et
diocésaine… avec toute l’Église ; prenons un moment concret pour porter ces intentions.
[Une prière nous est proposée en PJ].

Ce temps de solitude “qui nous est donné” essayons de le faire fructifier pour un
approfondissement de notre vie intérieure, de notre amitié avec le Christ ; Saint Joseph est
un bon guide ! Il s’est mis à l’école de Marie et de Jésus…
Il faut nous détendre en ces jours… mais essayons de nous plonger aussi dans la Parole de
Dieu. Nos paroisses et de multiples sites internet chrétiens nous permettent de “profiter” de
ce temps de mise à l’écart, et nous aident à prier ou à suivre l’Eucharistie en direct. Et si nous
prenions du temps, durant ce retrait forcé, pour nous plonger dans l’Évangile… Je vous
propose, si vous voulez, de commencer par l’évangile de Saint Luc ou de Saint Matthieu… et
de le parcourir, chapitre après chapitre, du début à la fin. L’expérience de lire un évangile en
entier et à la suite est une vraie expérience spirituelle… Saint Joseph va vous accompagner lui
qui a partagé la vie de Jésus et fut émerveillé par Marie.

Alors Belle fête de Saint Joseph à tous !

Restons unis par la prière, l’amitié et la Joie de l’Évangile… Avec ma prière fraternelle.

Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne, Riez et Sisteron

Prière à Saint-Joseph en ce 19 mars 2020

13 mars 2020

Chers frères et soeurs du diocèse de Digne,

Nous vivons des heures délicates qui touchent notre pays mais aussi nos communautés et
ultimement chacun d’entre nous. La pandémie liée au coronavirus se repend rapidement et
vient bousculer nos habitudes, nos projets et l’organisation même de la vie paroissiale et
diocésaine. Certains sont sceptiques et se demandent si l’on ne multiplie pas des précautions
inutiles ; d’autres sont saisis d’inquiétude pour eux-mêmes ou leurs proches. Je vous invite
tous à la prière, à la confiance et à la charité en acte ; la Vierge Marie nous accompagne et
n’hésitons pas à nous tourner vers elle avec Foi.

La prière d’intercession doit nous habiter fortement en ces jours, tant pour les personnes
contaminées, les victimes et leur famille en deuil, les personnes fragiles et isolées, les
soignants aussi tout spécialement. Cette prière fervente et confiante est aussi un “service”
que nous devons rendre à notre société.                                                                                                                             Je vous invite à prier personnellement, en famille, dans nos communautés religieuses, dans nos paroisses, dans nos mouvements… chaque jour trois “je vous salue Marie” ou une dizaine de chapelet à ces intentions, en les terminant par l’invocation : “Notre-Dame de Provence, intercédez pour nous”. Que toutes les personnes qui seraient empêchées de participer à la Messe ou de communier sacramentellement pour des

raisons sanitaires [données par le gouvernement] n’hésitent pas à avoir recours à la
“communion spirituelle”, oeuvre spirituelle traditionnelle dans notre Église, tout spécialement
dans les situations qui sont les nôtres aujourd’hui. Il s’agit après avoir écouté ou lu la Parole
de Dieu, de faire mémoire dans notre coeur de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ en
union (par le désir et la Foi) avec Messes célébrées, et en portant les intentions de l’Église [et
les nôtres] ; nous allons faire alors une véritable expérience de communion avec le Seigneur.

Cela doit aussi stimuler notre charité, c’est-à-dire notre amour vrai, notre attention les uns
pour les autres. Comme l’enseigne saint Paul, c’est la qualité de notre charité qui vérifie la
profondeur de notre Foi. Cette charité s’exprime par notre respect des bonnes pratiques de
prudence [et donc le respect des autres !] : mesures d’hygiène désormais bien connues et
limitation de l’ampleur de nos rassemblements [voir les mesures concrètes à la suite de ce
message], et invitation à rester chez nous si la fragilité ou l’âge nous rejoint. Je vous invite à
être particulièrement attentifs aux personnes les plus fragiles et aux personnes âgées ou
malades qui sont aussi les plus exposées au virus.                                                                                                       Pour les personnes isolées (Ehpad, à domicile…) n’hésitons-pas à les appeler et à leur exprimer notre proximité. Soyons inventifs pour rejoindre les plus nécessiteux (aide concrètes, attention…) ou pour aider ceux qui sont touchées par la maladie ou l’anxiété.

Nous sommes en marche vers Pâques. Ce temps de carême, bien particulier cette année, doit
nous aider à vivre dans la paix cette épreuve, à approfondir notre vie spirituelle “les yeux fixés
sur Jésus-Christ” (antienne de carême) et donc notre conversion. Tout cela, nous pouvons le
vivre avec le Seigneur, dans la confiance et l’Espérance.
Nous nous préparons à la célébration de la mort et de la résurrection du Christ que nous
célébrerons à Pâques et qui est le coeur de notre Foi. Le Christ est vainqueur de la mort et de
tout ce qui y conduit ! Notre Foi repose sur la victoire de l’Amour, sur la victoire du Christ. Ne
nous laissons pas toucher par tout ce qui risquerait de nous éloigner de cet amour de Dieu.

La coïncidence entre le carême et la lutte contre ce virus nous invite aussi à lutter contre tout
ce qui nous éloigne de Dieu : orgueil, égoïsme, peur, divisions entre nous, malveillance… Par
notre témoignage nous pouvons faire grandir en chacun la perception de la proximité de Dieu
et sa puissance de Salut ; n’hésitons pas à témoigner de notre Foi !

Ne nous laissons pas envahir par l’angoisse ou le découragement !
Que notre charité fraternelle soit inventive…
Que Notre Dame, Reine de la paix, nous accompagne de sa tendresse maternelle.

Ma prière fraternelle vous rejoint chacun.

+Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne, Riez et Sisteron

mesures-CEF- 13/03/2020

Prière à Notre-Dame de Provence

La communion spirituelle

 

 

Ci-dessous: Extraits de la lettre de Mgr Nault aux prêtres du diocèse

Chers Pères,

Le Premier Ministre vient de demander la fermeture de tous les lieux publics non indispensables à la vie de la Nation, à compter du samedi 14 mars minuit.
Il a en outre annoncé que “les lieux de culte resteront ouverts mais les rassemblements et cérémonies seront suspendues”.

Après avis du Préfet de Région et de l’Archevêque de Marseille, il n’y aura donc pas de Messe ou de célébration ce dimanche 15 mars dans notre diocèse (et dans toute la France), et ce pour une durée indéterminée.

…/…

Courage et confiance !

La Sainte Vierge va nous aider…

Avec toute ma prière fraternelle.

+Jean-Philippe NAULT

évêque de Digne

––––––––––––––––––––––

Evêché de Digne

Le Bartèu

27, Avenue de la Roche

BP 22

F – 04310 PEYRUIS

www.catho04.fr

Back to top