Edito 18 03 2020 Propositions paroissiales pour ce temps de confinement

Chers paroissiens,

 

  Depuis le message du Président de la République, lundi soir, nous sommes confinés. Des mesures drastiques mais indispensables ont été prises. Notre devoir est de les respecter. C’est un devoir de charité envers ceux que nous côtoyons habituellement et tous ceux qui sont de passage, envers nous-mêmes aussi pour rester droit dans l’épreuve et rester capable de toujours proclamer notre foi et notre espérance.

 

    Et pourtant, je vous invite à sortir ! Ce n’est certainement pas une invitation à braver les consignes, mais plutôt une invitation à sortir de nous-mêmes, de notre routine, de nos pensées morbides ou défaitistes peut-être, pour ne pas tourner en rond et garder les yeux fixés sur l’invisible. Car c’est comme cela que nous tiendrons fermes (cf. lettre aux Hébreux 11, 26).

 

   C’est le moment, plus que jamais, de manifester notre unité et de témoigner de notre espérance. Et de dire avec le psaume (29, 2) « Tu as changé mon deuil en une danse, mes habits funèbres en parure de joie ».Et aussi « Dieu a écouté, il entend le cri de ma prière. Béni soit Dieu qui n’a pas écarté ma prière, ni détourné de moi son amour ! » (Ps 65, 19-20). Nous avons à vivre le carême autrement, en sortant des sentiers battus ! Nous sommes en marche vers Pâques où nous proclamerons la victoire du Christ sur la mort et toutes sortes de ténèbres. Nous avons à garder au fond du cœur la paix qui vient Dieu.Et à réentendre cette parole si actuelle de Moïse « N’ayez pas peur ! Tenez bon ! Vous allez voir aujourd’hui ce que le Seigneur va faire pour vous sauver ! » (Livre de l’Exode 14, 13).

 

            Nous avons donc réfléchi à plusieurs initiatives pour garder un contact concret entre nous et manifester cette communion :

 

  1. A partir de samedi prochain et jusqu’au 5° dimanche de Carême, deux fois par semaines, un prêtre (ou un laïc) écrira un texte (s’il peut en faire une vidéo de 2 minutes avec le portable ce sera l’idéal) qui sera mis sur le site. Texte sur un passage de la liturgie du jour ou sur un point qui semble essentiel à méditer en ce temps de crise. A partir du 5° dimanche de Carême jusqu’à Pâques, ce sera tous les jours.

 

  1. Pour le catéchisme et l’aumônerie, tout se continue en virtuel. Un kit catéchisme est déjà parti mardi 17 mars, fabriqué par nos catéchistes. Et cela continuera toutes les semaines jusqu’à la réouverture des écoles. Pour l’aumônerie Matej DRAGONER a prévu des petites vidéos pour les jeunes à poster sur le site et sur d’autres réseaux.

 

  1. La paroisse va créer un compte « facebook »; et il y aura la possibilité pour tous de poser des questions et de dialoguer. Ce sera relayé sur le site. C’est une initiative pour favoriser l’interactivité.

 

  1. Les textes des prêtres et autres lettres de l’évêque et propositions de prière seront portés à Mézel et Estoublon en version papier très tôt le samedi matin sur le paillaisson des correspondants qui les distribueront en faisant leus courses. Tout cela sera aussi disponible en version papier à la chapelle du Saint Esprit et à l’église Saints Vincent et Domnin. Nous pouvons y accéder de 9 h à 17 h pour prier personnellement, lorsque nous sortons pour faire nos courses. Tout rassemblement reste toutefois interdit.

 

  1. Nous vous informons des heures de la célébration de la messe quotidienne (célébrée en privé) pour que vous puissiez vous y associer spirituellement à l’heure qui vous convient. Voici le tableau envisagé :

En semaine :

Père Charles HONORE, 7 h 30 (19 et 25 mars, 11 h)

Père Philippe MICHEL, 9 h 00

Père Christian VIAN, 9 h 00

Père Pierre-Mathieu NDIAYE, 18 h 00

 

Le dimanche :

Père Christian VIAN, 9 h 00

Père Philippe MICHEL, 10 h 00

Père Charles HONORE, 11 h 00

Père Pierre-Mathieu NDIAYE,  18 h 00

 

  1. Chaque dimanche, nous proposons une petite action commune à midi pile. Cela pourra nous mettre davantage encore en communion le jour du Seigneur. A 12 h, arrêtons toutes activités, et récitons trois « Je vous salue Marie » et la prière à Notre Dame de Provence proposée par notre évêque. Si nous le souhaitons, nous pouvons reprendre cette action chaque jour de la semaine.

 

  1. Nous sommes invités plus que jamais à manifester une grande solidarité envers les plus fragiles et isolés de notre paroisse. Le téléphone doit fonctionner plus qu’à l’ordinaire. Ce sera notre façon de sortir. N’hésitez à rendre service aux plus faibles en respectant les consignes de sécurité. Sachez que vos prêtres ont un « laissez-passer » permanent qui leur permet de visiter les malades et les personnes en détresse (en respectant les consignes spéciales de sécurité données par la préfecture et l’évêque).

 

  1. Enfin nous allons largement relayer les documents de l’évêque et les nombreuses initiatives proposées par tous les paroissiens, le diocèse et les sites catholiques. Voir page spéciale sur le site : paroissedigne.fr et sur la version papier dans les églises ouvertes.

 

Vivons ce temps dans l’espérance et aussi dans la paix, et en communion. C’est une épreuve qui nous permettra certainement de revenir à l’essentiel, de nous purifier pour laisser toute la place au Christ, nous préparer à vivre intensément sa victoire à Pâques et d’en témoigner.

 

Bon courage. Avec notre profonde amitié dans le Christ.

Père Charles Honoré, curé

Sites recommandés et propositions

durant de temps de carême et d’épidémie

Neuvaine de prière à Notre-Dame du Laus

Neuvaine de prière à Notre-Dame de Lourdes

Face à l’épidémie du coronavirus, avec Marie, unissons-nous dans la prière. Site : carême dans la ville (dominicains de Lille) du 17 au 25 mars 2020, jour de l’Annonciation

Hozana.org

KTO : cette chaine est disponible gratuitement pour ceux qui ont la tv par une box : canal 220

A partir du lundi 16 mars, KTO diffuse deux messes par jour

  • Du lundi au samedi, une messe à 18h15, depuis l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, grâce au recteur archiprêtre et aux chapelains de Notre-Dame de Paris. Cette messe est dans la continuité des Vêpres de 17h45, qui sont maintenues.
    A suivre en direct sur Youtube :

 

  • Le dimanche, la messe de 18h30  depuis l’église Saint-Germain-l’Auxerrois est maintenue.
  • Comme depuis le mardi 10 mars, la messe du pape François à 7 h, depuis la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. KTO en assure la version francophone, en collaboration avec Vatican Media.

Il y en a bien d’autres. N’hésitez pas à nous les faire connaître par le biais de l’adresse contact de notre site. Merci.

Du site ALETEIA

Pour limiter la propagation du coronavirus, les Français doivent rester chez eux et limiter au maximum leurs interactions ainsi que leurs déplacements. Si la perspective d’être enfermé entre quatre murs en effraie plus d’un, ce confinement est aussi l’occasion de développer de nouveaux aspects de sa vie et de changer ses habitudes

« Ce n’est pas le virus qui circule en France, ce sont les hommes et les femmes qui le font circuler », a martelé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, ces derniers jours. Si arrêter de circuler et rester chez soi permettra de limiter l’épidémie, nombreux sont ceux à appréhender le confinement :  Vie sociale limitée, vie professionnelle moins stimulante, peur de se marcher dessus en famille… Et si ce temps imposé chez soi était – aussi – l’occasion de développer de nouveaux aspects de sa vie et de prendre de meilleures habitudes ?

LE TÉLÉTRAVAIL VOUS APPLIQUEREZ

En attendant d’éventuelles mesures de confinement plus radicales, le télétravail est fortement encouragé en France. Trouvez un coin dans votre appartement ou votre maison où vous vous sentez bien… et concentré. Établissez en début de journée un emploi du temps afin de mieux gérer votre activité de la journée : ménagez-vous des temps de pause et déconnectez-vous le moment venu. Si l’isolement vous fait peur, n’hésitez-pas à mettre un peu de musique en fond, ou un podcast.

L’ÉCOLE À LA MAISON VOUS FEREZ

Depuis ce lundi, les parents des douze millions d’élèves privés d’école en raison de l’épidémie de coronavirus, font l’expérience de devenir l’enseignant de leur propre enfant. Pour que l’école à la maison soit un bon moment, respectez les jours travaillés et astreignez-vous à un créneau fixe. Par exemple, les enfants sont plus disponibles le matin. Inutile d’imposer d’immenses plages-horaires, leur concentration n’est pas extensible ! Et n’oubliez-pas : vous n’êtes pas seuls face à cette expérience inédite ! Beaucoup d’enseignants donnent du travail, des exercices à faire… et pour les élèves du secondaire, les professeurs seront disponibles et accessibles par mail et parfois même par visioconférence, afin de répondre aux questions de votre enfant.

À VOUS CULTIVER VOUS PARVIENDREZ

Plus d’excuse pour ne pas vous intéresser de plus près à la – trop – haute pile de livres qui trône à côté de votre lit. Depuis toujours, les chercheurs se penchent sur les bienfaits de la lecture. « La lecture est l’aliment de l’esprit », a ainsi écrit le philosophe Sénèque. Lire, bouquiner ou feuilleter un ouvrage permettrait selon eux de booster sa concentration, de vivre plus longtemps, de développer l’empathie… Un rappel bien utile en cette période d’épidémie ! Si vous êtes en panne d’idée, le hashtag #ConfinementLecture vous permettra de découvrir quelques conseils lectures.

LA PRIÈRE VOUS INTENSIFIEREZ

Que ce soit dans votre chambre, sous la douche, dans votre cuisine ou à table, il n’y a pas de meilleur endroit pour prier. En vous levant, agenouillez-vous, faites le signe de croix et offrez votre journée à Dieu. Cela ne prendra que quelques secondes et fera toute la différence tout au long de la journée. Remettez également à Dieu vos préoccupations, inquiétudes, soucis… En ce temps de confinement, de nombreuses initiatives de prière voient le jour : une neuvaine à Notre-Dame de Lourdesune prière à Notre-Dame du Laus… Ce ne sont que quelques minutes par jour mais ces minutes peuvent faire la différence.

CUISINER VOUS APPRÉCIEREZ

Cuisiner en famille est un temps privilégié qui peut apporter aux enfants comme aux parents la joie d’être ensemble et de faire une chose qui a un sens profond. Préparer un gâteau, mélanger la pâte, pétrir, dorer… Autant de gestes qui nécessitent l’attention : celle de ne pas rater son plat, comme celle d’être généreux envers ses proches. Quand on cuisine, c’est d’abord pour les autres. La cuisine marque l’appartenance à une communauté. Elle apporte de la proximité et manifeste souvent la générosité. Cuisiner pour l’autre, c’est le nourrir, c’est prendre soin de l’autre.

LE RANGEMENT VOUS COMMENCEREZ

Que vous en soyez conscient ou non, le désordre absorbe une bonne part de votre énergie. À la maison comme au bureau, il n’encourage pas à l’action. Et si confinement était justement LE moment de passer à l’action ? Triez, jetez, classez… Prenez le temps, ces prochains jours, d’organiser votre espace afin de vous y sentir parfaitement à l’aise.

L’AUTRE VOUS REDÉCOUVRIREZ

C’est peut-être la première fois depuis votre mariage que vous allez passer autant de temps avec votre moitié. Pris par le quotidien, le stress et le manque de temps, communiquer vraiment avec l’autre s’avère souvent plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, se parler, s’écouter, se raconter des choses, partager ses désirs et ses goûts est essentiel. Alors, profitez de ce temps de confinement pour vous redécouvrir et partager toutes ces choses que vous n’avez pas eu le temps de vous

Back to top